Une mission mécanique
bien remplie

Publié le , mis à jour le

Notre ami Guy Mascher vient d’achever en Casamance une nouvelle mission de suivi mécanique du parc des voitures que notre association a acheminées au cours des précédents convois, et affectées à des postes de santé. Comme chacun sait, la réparation des véhicules est réalisée par un garage de Ziguinchor. Outre l’expertise qu’il peut apporter aux mécaniciens locaux grâce à sa grande connaissance de ces voitures, le rôle de Guy est surtout d’apporter son expertise aux utilisateurs pour l’entretien courant et pour le diagnostic des pannes, souvent à titre préventif et pour éviter que des voitures soient hors service. Il est pour cela en relation avec les infirmiers chefs des postes de santé et avec les conducteurs qu’il rencontre lors de tournées dans la région ou à leur demande.

Il constate que les voitures acheminées depuis les années 2010 ont une bonne durée d’utilisation notamment grâce à ce suivi. Cependant les conditions locales les mettent à rude épreuve : la poussière de latérite et la chaleur sont les principales causes d’usure ou détérioration prématurée, y compris des moteurs eux-mêmes.

Guy tient un inventaire détaillé des réparations qu’il a fallu faire : cela permet aussi d’améliorer en amont la préparation des véhicules suivants et de les équiper de manière préventive de dispositifs adaptés comme l’ajout des filtres à air, le remplacement des radiateurs par un modèle plus efficace que le modèle de série, et différents réglages et capteurs modifiés.

Cela permet également de prévoir les pièces détachées les plus utiles et notamment celles qui sont difficiles à se procurer sur place.

Le bilan est très encourageant : au moins 50 voitures sont en bon état de fonctionnement dans les seules régions de Ziguinchor et Sedhiou, la sous-région de Kolda ne pouvant pas actuellement être suivie de la même manière.

Coronavirus en Afrique

Publié le , mis à jour le

Dans cette période de confinement qui impose à chacun de prendre soin de lui et de son proche entourage, nous pensons aussi aux amis éloignés qu’on ne peut pas aider, parfois pas joindre, et pour nous aux casamançais, qui doivent comme nous se protéger et être protégés.

Pour l’heure, l’ensemble des pays d’Afrique ont pris des mesures radicales pour stopper la progression du virus. Au Sénégal, état d’urgence sanitaire avec fermeture des frontières aériennes et couvre-feu pendant la nuit ; écoles et universités fermées ; lieux de culte fermés ;manifestations publiques interdites ; un confinement comme en France, mais sans doute pas facile à appliquer partout.

Pour l’heure, le nombre de cas déclarés reste très limité, mais évidemment les exemples que nous connaissons en Europe ou aux Etats-Unis font redouter une propagation.

Il faut donc espérer que les mesures seront efficaces et  que les moyens de détection et de soin arriveront partout, à temps.


https://infogram.com/nombre-de-cas-de-coronavirus-en-afrique-par-pays-1h7g6kv3v9j04oy

Mise à jour quotidiennement, cette carte dresse le panorama en temps réel de l’état d’avancée de la maladie. En passant votre souris sur chaque pays, vous pourrez visionner le nombre de cas actifs confirmés, de victimes, mais aussi les différentes mesures de restriction mises en place. Extrait du magazine « Jeune Afrique »